Toni Morrison, au revoir …

Les gens !

L’Oeil le plus bleu » (1970) : une fillette afro-américaine qui rêve d’avoir les yeux de Shirley Temple

C’est à 39 ans que Toni Morrison écrit son premier roman, The Bluest Eye, « L’Oeil le plus bleu » : elle y raconte l’histoire de Pecola, petite fille afro-américaine des années 1930, rêvant d’avoir des yeux bleus. Car elle imagine que si elle était aussi jolie que son idole, l’actrice Shirley Temple, elle serait capable d’enrayer l’extrême violence de son environnement familial – en vain, puisqu’elle finira par porter un enfant de son propre père….

En parallèle se déroule l’histoire de deux autres fillettes noires : Claudia (la narratrice) et Frieda, deux sœurs nées dans une famille plus soudée, et qui méprisent la blondeur des poupées qu’on leur offre. 

« Elles étaient entrées dans la vie par la porte de service. Convenables. Tout le monde était en position de leur donner des ordres…

Voir l’article original 121 mots de plus

The Green River Killer de Stéphane Bourgoin

Collectif polar : chronique de nuit

The Green River Killer de Stéphane Bourgoin lu par Maud pour le bingo de l’été

 Un livre de moins de 200 pages

Le livre : Sérial Killer #2 The Green River Killer, Stéphane Bourgoin. Paru le 16 Mai 2019 Aux Editions French Pulp – Collection Les Féroces – 16.00€. (160 pages.) ; 14 x 21cm.

4ème de couverture :

Second Opus de la collection Serial Killer, cette fois-ci, Stéphane Bourgoin nous invite à découvrir
The Green River Killer

Gary Ridgway est né le 18 février 1949 à Salt Lake City dans l’Utah. Le mode opératoire de Gary Ridgway consistait à avoir des relations sexuelles avec ses victimes, les étrangler, et jeter leurs cadavres dans la forêt ou bien dans la Green River. Il aurait assassiné entre 49 et 90 personnes, dans l’État de Washington. Ses premiers crimes remontent à 1982, et très vite la presse lui…

Voir l’article original 484 mots de plus

Maeterlinck – Citation

Sale temps pour le pays de Michaël Mention

Collectif polar : chronique de nuit

Sale temps pour le pays de Michaël Mention lu par mamie Danièle pour le bingo de l’été

 Un livre basé sur un fait réel

Le livre : Sale temps pour le pays de Michaël Mention – Paru en 2012 et réédité le 30 septembre 2015 aux éditions Payot et Rivages dans la collection Rivages noirs – 8.15 €   –  (272 pages) ;  11 x 17 cm

 4ème de couverture :

  1. Une vague de meurtres touche le nord de l’Angleterre ; les victimes sont des prostituées. La police locale est sur les dents. Un homme clé pour diriger l’enquête : l’inspecteur George Knox, personnage austère, «gueule à la Richard Burton », états de services légendaires. Secondé par le détective Mark Burstyn, Knox se lance à corps perdu dans cette affaire qui tourne pour lui à l’obsession, tandis que sa femme Kathryn est en train de mourir d’un cancer.
    Le temps passe…

Voir l’article original 938 mots de plus

Perceuse mécanique de Claire Barreteau

Lectures évasion

Auteure auto-éditée.

41WohghKKTL._AC_UL640_QL65_

Policier/Thriller.

Voir l’article original 614 mots de plus

I’m not an animal! Am I a human being?

News from Ibonoco

« Le jour viendra où les personnes comme moi regarderont le meurtre des animaux comme ils regardent aujourd’hui le meurtre des êtres humains. »

The time will come when men such as I will look upon the murder of animals as they now look on the murder of men.”

Leonardo di ser Piero da Vinci dit Léonard de Vinci (1452 – 1519) est l’un des plus célèbres peintres, sculpteurs, architectes, artistes, scientifiques, ingénieurs, inventeurs, anatomistes, urbanistes, botanistes, musiciens, poètes, philosophes florentins. On le définit souvent comme l’artiste représentant le mieux l’homme de la Renaissance, l’homme au génie universel, le philosophe humaniste par essence… le génie des génies.

Voir l’article original

CINQ LIVRES, CINQ CONTINENTS, le choix de Geneviève

Collectif polar : chronique de nuit

CINQ LIVRES, CINQ CONTINENTS

J’ai demandé aux flingueuses de bien vouloir répondre à ce tag

Hello les filles,

J’ai un petit travail d’été pour vous.

Un peu comme vos tops 10 de fin d’année…

J’aimerai bien que vous me donniez, votre sélection : un livre un continent.

5 continents, 5 livres, européen, américains, asiatique, africain et océanien.

Et si vous voulez pousser plus loin, je veux bien aussi un livre sur l’Antarctique

CINQ LIVRES, CINQ CONTINENTS, le choix de Geneviève

6 livres – 6 continents

SIX LIVRES, SIXCONTINENTS,

le choix de Geneviève

Et non vous en aurait 6 et pis c’est tout !


– Europe-

Toutes les vagues de l’Océan Victor Del Arbol

Toutes les vagues de l’océan

Gonzalo Gil reçoit un message qui le bouleverse : sa soeur, de qui il est sans nouvelles depuis des années, a mis fin à ses jours, peu après avoir réglé ses…

Voir l’article original 941 mots de plus