Kiddy Book #21 / Le Mercredi c’est Poésie #6 : Les Fables de la Fontaine

Des plumes et des livres

Bonjour les amis !

Comme en début de mois, pour pouvoir publier les chroniques du Prix des Auteurs Inconnus, j’ai zappé volontairement le Kiddy Book, je me suis dit que j’allais le rattraper en même temps que le rendez-vous de la poésie ! Donc ce mois-ci, je vous parle des Fables de la Fontaine version illustrée pour nos chers petits.

Bon mercredi !!

Voir l’article original 257 mots de plus

Publicités

Les Désarrois de Ned Allen

kirsteen duval

Les-desarrois-de-Ned-AllenAuteur : Douglas Kennedy ( États-Unis )

Biographie : Douglas Kennedy étudie à la Collegiate School et au Bowdoin College dans l’État du Maine, avant de partir un an au Trinity College de Dublin en 1974. De retour à New York, il devient régisseur dans des théâtres de Broadway. En mars 1977, entre deux productions, il décide de partir à Dublin pour rendre visite à des amis.
Il y passe cinq années pendant lesquelles il commence à écrire, la nuit. En 1980, il vend sa première pièce à la chaîne de radio britannique BBC Radio 4. En 1983, il démissionne de son poste au National Theatre of Ireland pour se consacrer à l’écriture. Pour survivre, il devient journaliste indépendant, notamment pour l’Irish Times où il tient une rubrique de 1984 à 1986. En mars 1988, il déménage à Londres, au moment où son premier livre, « Au-delà des pyramides » (Beyond the…

Voir l’article original 426 mots de plus

Une p’tite leçon sur l’amour…

News from Ibonoco

LA RECETTE DE L’AMOUR FOU

Dans un boudoir introduisez un coeur bien tendre
Sur canapé laissez s’asseoir et se détendre
Versez une larme de porto
Et puis mettez-vous au piano
Jouez Chopin
Avec dédain
Égrenez vos accords
Et s’il s’endort
Alors là, jetez-le dehors

Le second soir faites revenir ce coeur bien tendre
Faites mijoter trois bons quarts d’heure à vous attendre

Et s’il n’est pas encore parti
Soyez-en sûr c’est qu’il est cuit
Sans vous trahir
Laissez frémir
Faites attendre encore
Et s’il s’endort
Alors là, jetez-le dehors

Le lendemain il ne tient qu’à vous d’être tendre
Tamisez toutes les lumières et sans attendre
Jouez la farce du grand amour
Dites « jamais », dites « toujours »
Et consommez
Sur canapé
Mais après les transports
Ah! s’il s’endort
Alors là, foutez-le dehors

1958

Lucien Ginsburg dit Serge Gainsbourg (1928 – 1991), in Mon propre rôle I, Folio, 2014, est un célèbre auteur-compositeur-interprète mais…

Voir l’article original 87 mots de plus

Le Camp du Drap d’Or

À la française ...

Le Camp du Drap d’Or (1520)

Pour lutter avantageusement contre l’empereur Charles-Quint, le roi de France, François Ier, chercha des alliances. Le roi d’Angleterre pouvait jouer un rôle important dans la lutte, et c’est avec raison qu’Henri VIII avait pris pour devise : « Qui je défends est maître. »

François Ier essaya de s’allier avec lui contre le nouvel empereur qui enveloppait et serrait la France de tous côtés. Le roi de France demanda une entrevue au roi d’Angleterre. Elle eut lieu, l’année 1520, en plein champ, entre Guines et Ardres.

On déploya des deux côtés une magnificence inouïe. Des tentes merveilleuses, que l’on appellerait plus justement des palais provisoires, furent élevées aux portes de Guines et d’Ardres.

Il faut se hâter d’ajouter que si cette entrevue est restée célèbre dans l’histoire, c’est beaucoup plus par son faste royal, par les plaisirs qui ne cessèrent de solliciter les…

Voir l’article original 951 mots de plus

Les ananas de la colère: quand le piña colada est fatal | Le fil rouge

Sur ma fixation sur les ananas J’ai toujours eu une petite fixation sur les ananas. Ma housse de couette, mon cover de cellulaire, mes tasses et même mes ongles, parfois, peuvent en témoigner. Je c… Source : Les ananas de la colère: quand le piña colada est fatal | Le fil rouge

Littérature : « La vie des elfes » de Muriel Barbery

La culture dans tous ses états

G00341_La_vie_des_elfes.inddL’Histoire :Par un soir de neige, deux nouvelles-nées sont déposées sur le perron d’une ferme bourguignonne et sur les marches d’une église des Abruzzes. Baptisées Maria et Clara, les orphelines grandissent sur leurs terres d’adoption respectives, parmi les paysans et les gens simples des montagnes. Bientôt, on suspecte qu’elles sont dotées de pouvoirs singuliers.
La forme est-elle plus importante que le fond ? ou plus communément, le style d’écriture doit-il prendre le pas sur ce que l’on raconte, l’histoire en quelque sorte ? C’est cette interrogation très byzantine qui s’est incarnée dans mon esprit après avoir achevé « La vie des elfes » de Muriel Barbery. Parlons tout d’abord de l’histoire. Maria et Clara naissent le même jour. L’une est déposée sur le perron d’une ferme bourguignonne et l’autre sur les marches d’une église des Abruzzes. Elles sont dotées de pouvoirs étonnants. Bientôt, à l’horizon, une menace plane…

Voir l’article original 267 mots de plus

Sorcières : La puissance invaincue des femmes de Mona Chollet

Collectif polar : chronique de nuit

Coucou mes polardeux,

Souvenez vous lors de la présentation de notre bilan je vous parlais de quelques nouvelles rubriques sur Collectif Polar.

Et bien en voilà une : « Le jour décalé »

Nous allons, sous une forme ou une autre parler plus d’autres genres de fiction ou encore vous présenter des livres documentaires. Plus de littérature blanche., plus de BD… On vous présentera peut-être même des films, des séries. Bref des articles sans vraiment de rapports avec le polar quoique…


Le livre : Sorcières : La puissance invaincue des femmes de Mona Chollet. Paru le 13 septembre 2018 chez Zone. 18€ ; (231 p.) ; 21 x 14 cm. ISBN : 9782355221224

4e de couv : 

Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années…

Voir l’article original 582 mots de plus