Heimaey – Ian Manook

Collectif polar : chronique de nuit

Le dernier Ian Mannok sort aujourd’hui aussi pour l’occasion deux Flingueuses nous offrent la primeur de leur avis sur Heimaey. Et nous emmènent faire un tour en Islande

Alors pour vous voici le retour ou plutôt le Off de Oph

Et dans l’après midi c’est Jean Paul qui vous livrera son ressenti

Allez c’est parti pour une nouvelle « Double Chronique »


Le livre: Heimaey de Ian Manook. Sorti le 26 septembre 2018 aux Editions Albin Michel. 22 euros; 464 pages; format 15,5 x 3,2 x 22,5 cm.

4ème de couverture:
Quand Jacques Soulniz embarque sa fille Rebecca à la découverte de l’Islande, c’est pour renouer avec elle, pas avec son passé de routard. Mais dès leur arrivée à l’aéroport de Keflavik, la trop belle mécanique des retrouvailles s’enraye. Mots anonymes sur le pare-brise de leur voiture, étrange présence d’un homme dans leur sillage, et ce vieux coupé SAAB qui les file…

View original post 963 mots de plus

Publicités

La guerre est une ruse – Frédéric Paulin

Collectif polar : chronique de nuit

Le livre : La guerre est une ruse, Volume 1 de Frédéric Paulin. Paru le 6 septembre 2018 aux Editions Agullo. 22€ ; (384 p.) ; 20 x 14 cm

4ème de couv 

Algérie, 1992. Après l’annulation des élections remportées par le Front islamique du salut, une poignée de généraux, les « janviéristes », ont pris le pouvoir. L’état d’urgence est déclaré, les islamistes pourchassés ont pris les armes. Le pays sombre dans une violence sans précédent… Tedj Benlazar, agent de la DGSE, suit de près les agissements du tout-puissant Département du renseignement militaire, le sinistre DRS qui tire toutes sortes de ficelles dans l’ombre. Alors qu’il assiste à l’interrogatoire musclé d’un terroriste, Tedj apprend l’existence de camps de concentration où les islamistes seraient parqués dans des conditions inhumaines. En fouinant plus avant, il met au jour des liens contre-nature entre le DRS et les combattants du GIA. Quel jeu…

View original post 468 mots de plus

Le garçon Marcus Malte

La viduité

G00789_Le_garcon.indd

Ample et rageuse fresque sociale, Le garçon, avec un vrai sens du rythme et une mécanique romanesque implacable, est surtout une réflexion sur le langage, ses mensonges et ses instrumentalisations. Marcus  Malte retrouve la verve des grands auteurs populaires pour mener un récit, plein d’images et de sons, qui vous happe.

View original post 738 mots de plus

Au 5ème Etage de la faculté de droit 

Collectif polar : chronique de nuit

Souvenez vous, il y a quelques jour nos Flingueuses Jumelles nous racontaient leur soirée spéciale Albin Michel avec Christos Markogiannakis.

Aujourd’hui elles nous offrent leur double chronique du polar de Christos Markogiannakis, Au 5ème Etage de la faculté de droit .

Aussi ce matin c’est Maud qui débute cette double chronique. Cet après-midi ce sera au tout d’Oph de nous faire part de son ressenti.

Allez c’est parti pour la Double chronique


Le livre : Au 5ème Etage de la faculté de droit de Christos Markogiannakis. Traduit du grec par Anne-Laure Brisac.  Paru le 28 Mars 2018 aux Editions Albin Michel dans la collection Thriller. 19€90 ; (288 pages.) 16×23 cm

4ème de couverture :
Cinquième étage de la faculté de droit d’Athènes, section de criminologie. Anghélos Kondylis, doctorant en criminologie, découvre le corps sans vie de la professeure Irini Siomou… avant d’être tué à son tour.
Chargé d’enquêter sur ce double meurtre…

View original post 549 mots de plus

Le Coup de grâce

La ballade de l’enfant gris de Baptiste Beaulieu

Lectures évasion

51Gf4BW4LXL._AC_US218_

Catégorie : Littérature Française.

View original post 656 mots de plus

Alice au pays des casseroles, Maud Brunaud

Des plumes et des livres

CVT_Alice-au-pays-des-casseroles_4614Titre original : Alice au pays des casseroles

Auteure : Maud Brunaud

Editions : Marivole

A paraître le : 27 septembre 2018

Format lu : Broché (184 pages)

4e de couverture :

Il était une fois… Moi ! Alice ! jeune femme douce et timide dans la trentaine (on ne demande JAMAIS son âge exact à une femme !). Célibataire.

90/60/90 (enfin, à peu près… à la louche quoi ! à la bonne grosse louche !). De loin et sans lunettes, on me dit que je ressemble assez à Émily Blunt…

Heureuse propriétaire d’un chien-saucisse et de deux perruches. Je demeure en pleine campagne berrichonne où je tiens le restaurant familial depuis que maman (contrainte et forcée) m’a passé la main. Je bous souvent intérieurement et je ne sais pas pourquoi je n’arrive jamais à me lâcher ! C’est un peu comme si le chanteur de Kiss était coincé dans…

View original post 497 mots de plus