Waldo – Robert A. Heinlein

Twin Books

Hello tout le monde ! Dans le cadre des Explorateurs de l’Imaginaire de lecteurs.com, j’ai pu découvrir ce classique de la science-fiction mondiale de Robert A. Heinlein sorti en 1942 mais qui n’a été édité et traduit que l’année passée en français par Pierre-Paul Durastanti à l’occasion de la remise du prix Retro Hugo 2018 de la meilleure novella. Chercheuse en planétologie, je ne suis pas pour autant très porté vers la SF en littérature. Certes, j’ai lu quelques romans de « hard science » mais cela s’arrête là… J’ai pourtant été attirée par celui-ci dans la liste de l’opération qui ne m’inspirait pas beaucoup, il faut le dire. L’effort sur la couverture de l’excellent éditeur Le Bélial, comme à son habitude, a certainement joué également dans mon choix. On admire ici la magnifique réalisation de l’illustrateur Aurélien Police.  Ce court roman, un format appelé novella, est publié…

Voir l’article original 578 mots de plus

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon – Jean-Paul Dubois

La Livropathe

dubois

Avant, je connaissais Jean-Paul Dubois, uniquement de nom, mais ça…c’était avant Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon (un peu long comme titre, non ? xD) aux Editions de l’Olivier (19€)

Paul Hansen est emprisonné dans la prison de Bordeaux à Montréal. Dans sa cellule, qu’il partage avec un Hell’s Angel géant, le temps est horriblement long. Entre les aléas de la vie carcérale, Paul revit toute sa vie passée. De son enfance partagée entre un père Danois pasteur en France puis au Canada, et une mère gérante d’un cinéma, totalement athée et accrochée à son art; jusqu’à sa vie d’adulte et au moment où tout bascula.
Il revient sur ce qui l’a conduit à commettre les actes pour lesquels il en est rendu là. A-t-il des regrets? Et aussi, quelle vie l’attend à la sortie alors qu’il a tout perdu ?…

Voir l’article original 107 mots de plus

It’s over for me

News from Ibonoco

« Tout a une fin, même l’enfer. »

Tahar Ben Jelloun (طاهر بن جلون), né en 1947, est un écrivain, poète et peintre franco-marocain. En 1987, il sera lauréat du prix Goncourt pour son roman La Nuit sacrée.

« Everything has an end, even hell. »

Tahar Ben Jelloun (طاهر جلون), born in 1947, is a Franco-Moroccan writer, poet and painter. In 1987, he won the Goncourt prize for his novel La Nuit sacrée.

Voir l’article original

Akata Witch – Nnedi Okorafor

La Livropathe

akata

Pour cette article, je vais vous parler d’un roman jeunesse qui n’est pas encore sorti. Grâce à mon (super) travail, j’ai eu un Service de Presse pour Akata Witch de Nnedi Okorafor aux éditions L’école des Loisirs (18€) qui est le premier tome d’une trilogie en cours d’écriture aux Etats-Unis.

Sunny est une jeune collégienne revenue dans son pays d’origine depuis peu: Le Nigéria. Mais Sunny n’est pas comme les autres, pointée du doigt et traitée de « blanche » par ses camarades car elle est albinos. Elle doit constamment gérer les moqueries ainsi que les attaques à l’école. Malgré tout, elle peut compter sur ses amis Orlu et Chichi qui, très rapidement, vont la faire entrer dans un autre monde.
Un monde dans lequel sa différence est une force, la manifestation physique d’un pouvoir puissant: une fierté. Néanmoins, un fois initiée, devenue une Léopard parmi les gneaux, Sunny va apprendre qu’il…

Voir l’article original 200 mots de plus

Un Océan de Rouille – C. Robert Cargill

Albédo

Albin Michel Imaginaire

« Le doute est le commencement de la sagesse » – Socrate dans Ethique à Eudéme

Après la lecture de la nouvelle Hell Creek de C. Robert Cargill (mise à disposition gracieusement par l’éditeur), vous naviguerez en terrain familier dans Un Océan de Rouille, le premier roman de l’auteur.  Sans surprise, vous goûterez à une écriture précise, une plume tout en simplicité et efficacité, un style propice à l’immersion.

C. Robert Cargill articule ces deux récits autour d’une histoire classique, tout en détournant la nature des protagonistes dans un cadre « post-apocalyptique » (dinosaures, robots, IA,…). Un Océan de Rouille illustre parfaitement cette démarche qui consiste à utiliser un thème désormais courant – et dans le vent (zombies, dystopies,…) – dans un cadre vraiment désolé pour nous en offrir une déclinaison plutôt originale, sans le moindre personnage de chair et de sang.

Voir l’article original 1 434 mots de plus

Expo Tolkien à la BFN : Voyage en Terre du Milieu – A livre ouvert

Grève oblige, ça n’a pas été facile de programmer ma visite de l’expo Tolkien, inaugurée en octobre dernier à la BNF. Je pensais laisser passer la fin d’année pour m’y rendr… Source : Expo Tolkien à la BFN : Voyage en Terre du Milieu – A livre ouvert

Jean-Jacques Rousseau