Le syndrome [E], Franck Thilliez

Des plumes et des livres

Le syndrome ETitre original : Le syndrome [E]

Auteur : Franck Thilliez

Editions : Pocket

Paru le : 13 octobre 2011

Format lu : Broché (510 pages)

4e de couverture :

Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle… Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé.
Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko.
Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada, les deux nouveaux coéquipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante et qui révèle que nous pourrions tous commettre le pire. Ceux qui ne connaissent pas le syndrome [E] ne savent pas de quoi ils sont capables…

Voir l’article original 274 mots de plus

Publicités

La Parole du Chacal de Clarence Pitz

Collectif polar : chronique de nuit

Aujourd’hui c’est Papote de Flingueuse.

On retrouve Maud et Ophélie nos jumelles Flingueuses autour d’une lecture commune.


Le livre : La Parole du Chacal de Clarence Pitz. Paru le 15 août 2018 chez Le Lys Bleu. 20€20, (340 pages) ; 15 x 21 cm

Présentation de l’éditeur

« Partez à la découverte du Mali ! Rencontrez son célèbre peuple, les Dogons, et partagez leur vie durant trois semaines ! Célébrez avec eux le fameux Sigui, fête religieuse qui n’a lieu que tous les soixante ans ! Profitez d’un voyage unique et exclusif en petit groupe. Inscrivez-vous dès maintenant, les places sont limitées. Dogons 2027, l’expérience d’une vie. »Claire aurait dû suivre son intuition et renoncer à ce voyage. L’ombre fantomatique qu’elle a aperçue au milieu des tombes dogons dans un documentaire ne présageait rien de bon. Surtout qu’Armand, guide charismatique et anthropologue renommé, était resté curieusement évasif lorsqu’elle lui avait…

Voir l’article original 1 656 mots de plus

« Mon autopsie » de Jean-Louis Fournier (Stock, 2017)

Les miscellanées d'Usva

Je poursuis avec ce livre ma découverte de l’univers de Jean-Paul Fournier, que j’apprécie beaucoup mais dont le ton de cette autopsie change un peu. Si l’on arrive à rire de tout (ou presque) dans ses précédents livres, ici cela a été pour moi plus sérieux.


Quatrième de couverture : « Je suis mort. C’est pas le pire qui pouvait m’arriver.

Jean-Louis Fournier s’est fait autopsier par la charmante Egoïne pour qu’on sache ce qu’il avait dans la tête, dans le coeur et dans le ventre. »


Jean-Louis Fournier est mort et a souhaité donner son corps à la science. Chapitre après chapitre, une étudiante (aux pratiques qui ne semblent pas très conventionnelles) va procéder à son autopsie. Cette étudiante, il va l’appeler Egoïne.

Egoïne : petite scie à main, composée d’une lame terminée par une poignée.

Mais dans ce nom on trouve aussi le terme d’ego. Commence alors le…

Voir l’article original 275 mots de plus

Oisiveté et travail

News from Ibonoco

« L’oisiveté est, dit-on, la mère de tous les vices, mais l’excès de travail est le père de toutes les soumissions. »

Traduction approximative :

« Idleness is, it is said, the mother of all vices, but excessive work is the father of all submissions. »

Albert Jacquard (1925 – 2013), in Petite philosophie à l’usage des non-philosophes,1997, est un biologiste, généticien et essayiste français, officier de la Légion d’honneur en 1980, grand officier de l’ordre national du Mérite en 2012…

Voir l’article original

Jean-Baptiste Lully

À la française ...

Jean-Baptiste Lully

Le nom de Lully domine le siècle de Louis XIV, car ce musicien d’origine florentine, arrivé à Paris à quatorze ans, parvint à s’imposer et à obtenir le poste de surintendant de la musique et le titre de conseiller-secrétaire de S. M. le roi de France. Un privilège le fait régner en maître sur la musique. Lorsque Lully arrive au service de Louis XIV, en 1652, il impose peu à peu ses idées et compose notamment des ballets où le récitatif et les intermèdes symphoniques tiennent une place importante. Ce sont des opéras-ballets. Ces spectacles luxueux donnent lieu à un déploiement de richesses. Ils se déroulent très souvent dans le merveilleux décor du parc du château de Versailles et les seigneurs y prennent part. Louis XIV lui-même participe au spectacle, richement paré d’or et de diamants. Son entrée est d’ailleurs prévue dans la scène finale de ces…

Voir l’article original 78 mots de plus

Parce que les tatouages sont notre histoire

Girl kissed by fire

Héloïse Guay de Bellissen

L’auteur est une fille de bonne famille, attirée très jeune par les tatouages, dont elle est d’ailleurs couverte. Avec son mari, elle tient un salon de coiffure, et dans ce livre elle explique et raconte le rapport qu’elle a aux tatouages, mais aussi les rencontres qu’elle a faites, surprenantes, touchantes, édifiantes.

Certains passages sont absolument sublimes, ils mettent des mots sur les tatouages, pourquoi on choisit de les faire, ce qu’ils disent sur nous, l’histoire qu’ils racontent, les erreurs, les souvenirs. J’ai beaucoup aimé.

Par contre, la construction du récit est parfois un peu embrouillée, on ne sait pas toujours où elle veut nous mener.

Dans l’ensemble, un très beau petit texte, pour tout ceux qui ont une fascination pour cet art corporel, qu’ils aient franchi le pas, ou non, d’ailleurs !

Voir l’article original

Minuit dans le jardin du manoir de Jean Christophe Portes

Collectif polar : chronique de nuit

Le livre  : Minuit dans le jardin du manoir de Jean Christophe Portes . Paru le 13 mars 2019 aux Editions du Masque.  19€90 ; (379 p.) ; 21 x 14 cm

Résumé de l’éditeur :

Denis Florin est un jeune notaire célibataire, poète et un peu lunatique. Il vit en Normandie dans un manoir avec sa grand-mère Colette – adorable mais folle. Ce qu’il préfère faire dans la vie : reconstituer la bataille de Marignan en figurines, et qu’on le laisse tranquille.
Un jour de janvier, alors qu’il rentre chez lui, il découvre horrifié une tête décapitée sur un piquet dans le jardin du manoir. À la place des yeux et des dents, des pièces d’or. Paniqué, il se terre chez lui, et constate que sa grand-mère adorée a disparu. La presse s’empare de l’affaire et il devient le suspect numéro un. Cela fait beaucoup pour un seul homme, surtout…

Voir l’article original 657 mots de plus