L’inconnu de Sandy Cove, Sylvie Ouellette

Des plumes et des livres

L'inconnu de Sandy CoveTitre original : L’inconnu de Sandy Cove

Auteure : Sylvie Ouellette

Editions : de Borée
Collection : Vents d’histoire

Paru le : 14 juin 2018

Format lu : Broché (363 pages)

4e de couverture :

Après avoir épousé un attaché d’ambassade dont elle était profondément amoureuse, et passé plus de vingt ans en Europe avec lui, Élise Robichaud rentre en terre natale de Nouvelle-Écosse, portant en elle un lourd secret. En visite chez une amie, elle revoit Jérôme, un homme aux origines inconnues, muet, amputé des deux jambes, qu’on avait jadis recueilli sur une plage. Surprise de constater qu’elle l’avait oublié, Élise est surtout consternée par le manque d’ardeur des villageois à vouloir éclaircir le mystère qui entoure toujours le pauvre homme qui, en 1863, avait été abandonné sur la plage de Sandy Cove. Cherchant à redonner un sens à sa propre vie, Élise décide de se lancer dans une…

Voir l’article original 330 mots de plus

Publicités

Bruges amoureuse

À la française ...

Bruges amoureuse

C’était un dimanche, vers les midi, à la sortie de la messe de Saint-Sauveur, que, pour la première fois, Joos Van Hulle avait aperçu Berthilde Smaal. Elle était blonde comme l’or de la châsse de Sainte-Ursule, très pâle, avec de grands yeux doux baissés toujours, des lèvres où s’éveillait un éternel et mystérieux sourire, et il en était tombé amoureux tout de suite.

Drame délicieux !… Lui qui jamais n’avait connu l’ennui, la peine de l’attente, les craintes, la défiance de soi, n’eut plus de repos. La tête pleine de chimères, il se surprit à vaguer par la ville, indifférent aux toiles commencées, fuyant son atelier. Il errait des après-dinées entières dans les environs du Dyver, non loin de la maison de la jeune fille, une vieille maison silencieuse, qui avait l’air de se pencher sur l’eau. Joos s’attardait à contempler les cygnes, dont les troupes lentes flottaient…

Voir l’article original 48 mots de plus

Le petit poisson et le pêcheur

Le Baiser de Pandor de Patrick Ferrer

Collectif polar : chronique de nuit

Le livre : Le Baiser de Pandor de Patrick Ferrer. Paru le 4 Juillet 2017 aux Editions Incartade(s). 19.00 euros. 278 pages. 22 x 3 x 14,5 cm.


4ème de couverture :
Je m’appelle Paul Heyland. Je suis flic, commissaire à la Crim. Lorsque j’ai été affecté au meurtre de Julien Delatour, assassiné un froid matin d’hiver dans une chambre d’hôtel de luxe, je n’y ai vu qu’une sale enquête de plus… J’avais tort. Je me souviens encore des lumières blafardes de cette salle d’interrogatoire où je l’ai rencontrée, la suspecte que tout accusait. Une Ukrainienne aux yeux gris. Belle, triste, mystérieuse. J’aurais dû me douter que tout cela allait mal se terminer… Pourquoi suis-je resté sourd aux voix qui me chuchotaient à l’oreille de tourner le dos et m’enfuir ? C’était le début de la fin. Une longue course semée de cadavres, comme autant de cailloux blancs laissés à mon…

Voir l’article original 594 mots de plus

Littérature : « Leurs enfants après eux » de Nicolas Mathieu (Prix Goncourt 2018)

Et si nous parlions culture ?


imagesL’Histoire :
Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l’Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour tuer l’ennui, il décide de voler un canoë et d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence. Avec ce livre, Nicolas Mathieu écrit le roman d’une vallée, d’une époque, de l’adolescence, le récit politique d’une jeunesse qui doit trouver sa voie dans un monde qui meurt. Quatre étés, quatre moments, de Smells Like Teen Spirit à la Coupe du monde 98, pour raconter des vies à toute vitesse dans cette France de l’entre-deux, des villes moyennes et des zones pavillonnaires, de la cambrousse…

Voir l’article original 508 mots de plus

Premières lignes #33

Des plumes et des livres

Bonsoir les amis !

Un peu en retard, je viens vous présenter les Premières lignes d’une lecture qui m’a  plue. Pour ce vendredi, j’ai choisi Sommeil, une nouvelle de Haruki Murakami. Un titre un peu en phase avec mon état d’esprit de cette fin de semaine. 😉

Voir l’article original 204 mots de plus

Vendôme