The Beta Test, Jim Cummings

Pamolico - critiques romans, cinéma, séries

Jim Cummings a un don pour émailler le tragique de paillettes comiques – ou peut-être plutôt le comique d’éclats tragiques.

Après Thunder Road, il s’attaque ici au couple et à la fidélité, incarnant une nouvelle fois le héros. Jordan Haynes reçoit un jour une mystérieuse enveloppe pourpre contenant une invitation à une rencontre exceptionnelle dans une chambre d’hôtel. Après le corps à corps torride (et masqué), et même avant, il est hanté par les contours de la silhouette de celle qui fut sa partenaire le temps d’un 5 à 7. Pourtant, Jordan est sur le point de se marier. En parallèle, il porte sur ses épaules le poids de ses responsabilités stressantes d’agent hollywoodien dans une entreprise oscillant entre succès et faillite. Le métier de ce protagoniste, si hypocrite, est ainsi l’occasion pour le réalisateur d’ironiser sur ce milieu, sur ses faux-semblants et sur l’énergie constante à déployer pour…

Voir l’article original 236 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s