Les Corrections, Jonathan Franzen

Pamolico - critiques romans, cinéma, séries

Ce roman tendre et grinçant est le portrait de famille le plus connu de Jonathan Franzen, l’un des meilleurs satiristes du vingt-et-unième siècle. Les couches de peinture se superposent, faisant des Corrections un livre multiple, lauréat du National Book Award. En effet, à la fois satire politique et sociale, récit de la vie de jeunes gens désabusés à l’aube des années 2000, et instantané des relations entre enfants et parents quand ces derniers vieillissent, ce roman est profond et complexe, enchâssant plusieurs histoires en une. Écrit après Phénomènes naturels et avant Freedom, il combine les points forts de ces deux autres œuvres, le regard acéré de l’auteur sur notre société malade, sur le fossé générationnel qui se creuse, et plus généralement sur le monde américain dans son ensemble, et son inimitable don pour coucher ses impressions sur la page avec un cynisme savoureux et décapant, n’épargnant…

Voir l’article original 350 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s