Climax, Thomas B. Reverdy

Pamolico - critiques romans, cinéma, séries

Climax ou le retour d’un écosystème à un équilibre après un bouleversement important. Climax ou l’apogée en fiction, l’achèvement, l’éclatement de la violence avant la rechute. Thomas B. Reverdy mêle écologie et récit, légendes et réalité. Pour lui, tout imprègne notre monde, fait de lui ce qu’il est et fait de nous ce que nous sommes – des êtres de souvenirs, fébriles face au hasard, au silence, bestiaux aux tréfonds de nos corps sauvages.

En Norvège, au large d’un petit village de pêcheurs déjà défiguré par des constructions plus récentes, une plateforme pétrolière hante les eaux, jette son ombre menaçante sur les floes albescents et oblongs, sur les icebergs bleutés et sur la mer noire. Anå s’est habituée à sa présence obscure, comme à celle du fjord, de la montagne aussi rassurante qu’inquiétante dans l’ombre de laquelle les maisons se sont bâties, au bord de l’océan, comme elle s’est…

Voir l’article original 568 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s