Mirrorland, Carole Johnstone

Collectif polar : chronique de nuit

le livre : Mirrorland de Carole Johnstone, traduit de l’anglais (Ecosse) par Héloïse Esquié. Paru le 26 août 2021 chez Fleuve éditions dans la collection Fleuve Noir. 21€90. (444 p.) ; 21 x 14 cm

4e de couverture :

Les souvenirs nous jouent parfois des tours

Cat est partie s’installer à Los Angeles, loin de sa ville natale d’Edimbourg, et de sa soeur jumelle, El, dont elle n’a plus aucune nouvelle depuis de longues années. La première partie de sa vie a comme été effacée de sa mémoire. Jusqu’au jour où elle apprend la disparition inquiétante de El et décide de rentrer.

La police locale l’attend en effet pour l’interroger, au risque pour Cat de rouvrir des portes qu’elle pensait bien laisser fermées pour toujours. Peu après son arrivée, des messages apparaissent à divers endroits de la maison, tels des indices dans une chasse au trésor. Tous font référence à…

Voir l’article original 1 026 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s