Le garçon magnifique, Aimee Liu

Pamolico - critiques romans, cinéma, séries

Un garçon magnifique entre Paradis et Enfer

Entre Inde et Birmanie, au large, flotte un archipel égayé par la couleur amazonite de l’océan. Claire et Shep se réfugient sur ces îles Andaman dans les années 1930, fuyant une histoire familiale sombre et source de souffrance chez l’un comme chez l’autre. Il est médecin tandis qu’elle veut être anthropologue : elle le suit sans même finir ses études ou évoquer avec l’université son projet d’études des Biya, tribu fictive inspirée des Aka-Bea. Sur ce paradis, la pluie tombe, la touffeur de la jungle frise les mèches de cheveux et perle la peau, les orchidées embaument. Shep croit en la médecine botanique et se renseigne, étudie des spécimens floraux pour aider à soigner les Britanniques, les Indiens et les Birmans qui cohabitent dans cet archipel anglais, ancienne colonie pénitentiaire où furent envoyés les insurgés de la mutinerie de Sepoy en 1857, luttant…

Voir l’article original 291 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s