« Toutes les nuits du monde » de Chi Zijian (Picquier, 2013)

Les miscellanées d'Usva

Chi Zijian (1964-….) est une autrice chinoise qui me laisse pour le moment partagée. J’ai adoré Toutes les nuits du monde mais j’ai été très à distance et peu touchée par Bonsoir, la rose (à mon grand regret – note : la chronique arrive bientôt). Un point partout, balle au centre : une troisième lecture va devoir départager tout ça.

Une couverture qui donne envie de rejoindre cette file de femmes, un titre qui ne peut qu’éveiller l’imaginaire et une quatrième de couverture qui touche à la fois à l’intime et au collectif : je ne pouvais plus attendre, il me fallait ce livre !

Quatrième de couverture : « Fillette ou jeune veuve, les femmes qui habitent les deux récits de Chi Zijian ont les pieds dans la terre des campagnes chinoises et les yeux au plus près du ciel. Elles aiment les tours de magie, les histoires…

Voir l’article original 386 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s