Un café maison, Keigo Higashino

Collectif polar : chronique de nuit

En voyage avec Collectif Polar

Destination le Japon

Le livre : Un café maison de Keigo Higashino, traduit du japonais par Sophie Rèfle. Paru le 2 mai 2012 chez Actes Sud dans la collection Actes Noirs. 21€50. (334 p.) ; 22 x 14 cm.  Réédité en poche  le 6 novembre 2013 chez Babel. Babel noir, n° 97. 8€70.  (334 p.) ; 18 x 11 cm

4e de couv :

Dans une maison des beaux quartiers de Tokyo, Yoshitaka Mashiba annonce froidement à son épouse Ayané qu’il va la quitter et qu’elle ne doit pas en être surprise, puisqu’elle n’a pas respecté les conditions du contrat qui les liait en ne lui donnant pas d’enfant. Qui plus est, il a rencontré une autre femme, et il veut reprendre sa liberté. Elle décide alors de partir passer quelques jours chez ses parents, à Sapporo.

Le surlendemain, on retrouve le cadavre de Yoshitaka…

Voir l’article original 836 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s