On ne meurt qu’une fois, Craig McDonald

Collectif polar : chronique de nuit

En vacances avec Collectif Polar

En route pour l’Amérique du Nord


Le livre : On ne meurt qu’une fois de Craig McDonald, traduit de l’américain par Étienne Menanteau. Paru le 17 mars 2011 chez Belfond dans la collection Belfond Noir. 21€.  (422 p.) ; 24 x 16 cm

4e de couv :

Avec pour toile de fond l’Amérique paranoïaque des sixties, le troisième volet des enquêtes d’Hector Lassiter, séduisant et cynique auteur de polars. Dans la veine d’un James Ellroy, un brillant roman noir qui sent l’encre et la poudre.

Même mort, Hemingway n’en finit pas de tourmenter les esprits. Et surtout celui de Lassiter, qui redoute de voir publié un inédit où Ernest en dévoile un peu trop sur leurs frasques de jeunesse.

Déterminé à récupérer le manuscrit, Lassiter se précipite chez Mary, la veuve de «Papa» Hemingway… pour se heurter à Richard Paulson. Biographe officiel, agent double pour le FBI, Paulson a…

Voir l’article original 1 060 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s