Ceux qui boivent pour oublier sont priés de payer d’avance de Nick Gardel

Collectif polar : chronique de nuit

Aujourd’hui c’est double chronique sur Collectif Polar

Et si ce matin,  c’est Michaël Fenris qui nous faisait l’honneur de nous présenter le dernier livre de Nick Gardel

Ce soir c’est Dany qui nous propose sa chronique jubilatoire


Le livre : Ceux qui boivent pour oublier sont priés de payer d’avance de Nick Gardel – Paru le 06/06/2021 chez Friends Only // disponible sur le site de l’auteur –  18 € . (324 pages) ;  12.8 x 19.8 cm

4ème de couverture :

D’abord il y a Thibaud, un éducateur spécialisé pour ados en marge, qui s’enfonce de plus en plus dans l’alcool.

Puis il y a Némo Mondragon, le policier flanqué d’un collègue trop bavard, qui enquête sur les femmes qu’on retrouve massacrées chez elle. Violées, tabassées, elles ont expié leurs fautes dans la douleur et l’humiliation.

Tandis que le premier témoigne, à la première personne, du désespoir de sa chute irrémédiable…

Voir l’article original 1 134 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s