Fils d’espionne Andras Forgach

La viduité

Curieux roman polyphonique où l’espionnage, ses arrangements avec l’idéologie, mène une très fine réflexion, distanciée et en colère, sur l’identité juive, hongroise, communiste. Entre rapport, récit, commentaire, poème, Fils d’espionne est une ode au père et surtout à la mère d’Andras Forgach. Fils d’espionne ou la complexité de toute une époque.


Voir l’article original 693 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s