Halston, Ryan Murphy

Pamolico - critiques romans, cinéma, séries

Après s’être plongé dans le monde du cinéma post Seconde Guerre Mondiale avec Hollywood, Ryan Murphy revient à ses premières amours : la mode et le milieu queer des années 1970 et 1980 aux États-Unis. Il s’intéresse cette fois-ci à la vie du couturier Halston qui vendit son nom et son âme à la société de consommation et ce, malgré son farouche mépris pour le commun, l’ordinaire et le bas de gamme. Interprété par un Ewan McGregor aux cheveux soigneusement brillantinés et aux gestes pleins d’une emphase et d’une fluidité empruntée, celui dont le nom n’est pas si connu de ce côté-ci de l’Atlantique, monte ici sur le devant de la scène. La voix faussement grave et l’accent faussement aristocrate, les lunettes noires et le col roulé sombre – tout cela concourt à bâtir le personnage que se crée l’homme qui débuta comme modiste après avoir été le petit modiste…

Voir l’article original 288 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s