❤ « La dernière représentation de Mademoiselle Esther » d’Adam Jaromir et Gabriela Cichowska (Des ronds dans l’O, 2017)

Les miscellanées d'Usva

La vie de Janusz Korczak et son engagement pour le respect de l’enfance me touchent beaucoup et c’est avec délicatesse, et en puisant notamment dans son journal qui nous est parvenu, qu’Adam Jaromir a composé les textes de cet album, mêlant la voix du docteur à celle d’une enfant pour décrire la vie de l’orphelinat de fortune déplacé dans le ghetto de Varsovie.

Présentation de l’éditeur : « Ghetto de Varsovie, mai 1942 – Près du mur sud où se trouve aujourd’hui le théâtre de marionnettes Lalka, se dressait autrefois un bâtiment gris de quatre étages : le dernier siège de l’orphelinat juif Dom Sierot (La Maison des Orphelins). Il fut un établissement pilote historique dans l’éducation des enfants, dans la bienveillance et la démocratie, ouvert à la fin de l’année 1912, dirigé par le docteur Korczak.

Genia, une petite fille de 12 ans, tient son journal sur les…

Voir l’article original 480 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s