L’Évangile selon Marie Nicoleta Esinencu

La viduité

Une réécriture des Évangiles où la femme, enfin, figurerait dans son insoumission, dans son annonciation d’une bonne nouvelle : la fin du patriarcat et du capitalisme. Trilogie théâtrale d’une rare puissance, L’évangile selon Marie suivie de L’apocalypse selon Lilith et L’arche de Noréa entremêle des témoignages de femmes de tous les pays pour mettre en lumière comment parole et récit ont reconduisent la domination masculine. Nicoleta Esinencu porte l’espoir d’un apocalyptique bouleversement.


Voir l’article original 509 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s