Enfant 44 – Tom Rob Smith

Jours d'humeur

Enfant 44 – Tom Rob Smith – Belfond

Couvert de louanges à sa sortie, ce roman est construit sur une trame assez classique. Un assassin d’enfants semble avoir un lien étrange avec le policier lancé à ses trousses.

L’intérêt du livre est ailleurs. Smith situe son histoire dans les années 50, en URSS, les années bénies. Il décrit avec force détails et réalisme, la vie rêvée des citoyens soviétiques lors du crépuscule du stalinisme. L’impunité totale de la police secrète est un exemple que devrait suivre bien des démocratie laxistes. Meurtres, enlèvements, tortures, bêtise, incompétence, rien n’échappe aux limiers de ce qui deviendra le KGB. C’est assez hypnotisant. La population soviétique est bien à l’abri si elle travaille et ferme sa bouche. Normal donc. Un élément intéressant permet à l’auteur d’étoffer son intrigue. Staline et ses amis ont décidé que leur pays parfait ne pouvait souffrir d’un fléau occidental nommé…

Voir l’article original 157 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s