Romain Slocombe – Première station avant l’abattoir

Quoi lire ?

Gênes, avril 1922. Les palaces de la côte ligure accueillent une foule effervescente de diplomates et de journalistes attirés par la conférence internationale censée résoudre les problèmes de l’Europe après la guerre ; doivent y siéger, pour la première fois depuis la révolution, des délégués du gouvernement des soviets. Ralph Exeter, officiellement correspondant du London Daily World, en réalité espion à la solde des bolcheviks, y rencontre son  » contact « , un homme du Guépéou. Ayant chargé Exeter de démasquer la taupe qui s’emploie à saper les fondements du jeune pouvoir soviétique, le Russe sera assassiné. Soupçonné de ce crime, mais aussi du meurtre d’un agent du 2e bureau français, le reporter sollicite, paradoxe ultime, la protection d’un leader fasciste au parcours prometteur : Benito Mussolini.

Espionnes affriolantes, agents doubles ou triples, machinations des puissances occidentales pour s’approprier le pétrole russe, trafic des joyaux du tsar sont les principaux…

Voir l’article original 292 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s