Le procès de Spinoza, Jacques Schecroun

Pamolico - critiques romans, cinéma, séries

En tant que cofondateur de l’École Européenne de Philosophie et de Psychothérapies appliquées, Jacques Schecroun aime à se pencher sur les idées des grands penseurs de l’Histoire. Baruch de Spinoza, alias Bento puis Benedictus, naît à Amsterdam au XVIIème siècle dans le quartier juif de cette fourmilière cosmopolite et libertaire. Sa famille est très pratiquante et le quotidien est régi par le Shabbat, le Séder de Pessah, Hanoukka, la Pâque et les autres cérémonies religieuses qui font de cette zone de la ville un véritable microcosme soumis à la Loi et surtout à l’interprétation rigide qu’en font les rabbins et les notables de la communauté. Le procès de Spinozaévoque ainsi le lent cheminement de celui que l’on surnomme le philosophe de la joie, d’une judéité orthodoxe à une exégèse raisonnée et réfléchie, marquée par la pratique du doute méthodique telle que prônée par Descartes. Celui qui subit de…

Voir l’article original 347 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s