It’s a Sin, Russel T. Davies

Pamolico - critiques romans, cinéma, séries

Russell T. Davies nous fait passer du rire aux larmes en quelques plans, met l’accent sur la douceur de vivre de l’avant puis sur la tension qui grignote peu à peu cette jeune insouciance heureuse. Roscoe (Omari Douglas), Colin (Callum Scott Howells) et Ritchie (Olly Alexander) voient leur arrivée à Londres comme synonyme d’une indépendance nouvelle, de la possibilité neuve d’être enfin au grand jour qui ils sont depuis toujours. De l’Île de Wight, du Pays de Galles ou d’un quartier moins libertaire de la capitale, ils débarquent, les yeux pleins d’étoiles et de désirs refoulés, prêts à embrasser une existence de joies et d’égarements. Loin de leurs parents et de leur bagage culturel conservateur, leur homosexualité n’est plus un fardeau à dissimuler, mais une voie qu’ils sont libres d’emprunter. Cependant, à Londres dans les années 1980, comme ailleurs, éclatent sans bruit les…

Voir l’article original 391 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s