Le cahier volé à Vinkovci Dragan Velikic

La viduité

Livre d’une mémoire morcelée, itinéraire brisée et désinvolte entre Trieste, Pula et Salonique, entre la mémoire de la mère du narrateur, des hôtels où elle a été, d’une amie de sa mère et surtout de la manière dont les souvenirs se dérobent, s’agencent, reviennent. Le cahier volé à Vinkovci est un récit magistral, son désordre apparent, ses détours, la plasticité de la prose de Dragan Velikic, donne une image saisissante de l’Istrie, de son histoire pleine de manipulations et de séparations.


Voir l’article original 508 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s