Le roman de Genji Murasaki Shikibu

La viduité

Roman de la délicatesse volatile des sentiments, de leurs mensonges aussi, du souci de l’exquis dans toute son indifférente fatuité. Roman de la délicatesse et de la suggestion, Le roman de Genji ou la jeunesse de Genji est une des premières pièces à l’édifice de la construction romanesque de la psychologie. Entre euphémisme et allusions souvent un rien hermétique, Murasaki Shikibu nous dépeint un monde qui nous demeure délicieusement étranger.


Voir l’article original 449 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s