Happy Birthday!

News from Ibonoco

(Réédition)

Chanson de la Commune de Paris

CHANSON DES PRISONS

Quand la foule aujourd’hui muette,
Comme l’Océan grondera,
Qu’à mourir elle sera prête,
La Commune se lèvera.

Nous reviendrons foule sans nombre,
Nous viendrons par tous les chemins,
Spectres vengeurs sortant de l’ombre,
Nous viendrons nous serrant les mains.

La mort portera la bannière ;
Le drapeau noir crêpe de sang ;
Et pourpre fleurira la terre,
Libre sous le ciel flamboyant.

Louise Michel (1830-1905), in Chanson des prisons, mai 1871, institutrice, participa à la Commune de Paris, fut déportée en 1873 au bagne en Nouvelle-Calédonie, amnistiée en 1880. Jusqu’à sa mort, elle poursuivra ses activités de militante anarchiste ainsi que sa carrière d’écrivain.

Chanson de la Commune de Paris

JAILS SONG

When the crowd today is silent,
As the Ocean will roar,
That she’ll be ready to die,
The Commune will rise.

We will return crowded without number,

Voir l’article original 86 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s