Le vol immobile – Kross

Un vibrant hommage à un ami. Un hommage aussi pour l’amour de la langue et de la littérature.
Lecture dans le cadre de mon voyage littéraire en Estonie pour le Le mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran.

Jaan Kross, Le vol immobile, Noir sur Blanc, 2006, 464 pages.

Un livre classique, qui, si Jaan Kross n’a jamais eu le Nobel, le fleure bon pourtant, grâce à cette langue particulière du XXe siècle, ce goût de classique désabusé. Tout y est : la description de la camaraderie de collège, un peu de voyage dans les accalmies entre deux guerres, mais surtout, l’amour de l’étude, le besoin et la volonté d’apprendre. Des thématiques qui ressemblent à s’y méprendre à des auteurs dont le nom m’échappe depuis plusieurs jours, mais on pense à ces pontes : Gide ou Eco.
On visite un Talliin lettreux avec l’odeur âcre de…

Voir l’article original 212 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s