Milkman Anna Burns

La viduité

Monologue impressionnant, sensible, de la conscience de soi au-delà des racontars devenus réalité, des malveillances transformées en faits, au-delà aussi de la quête d’une place pour une jeune fille au milieu de la guerre d’Irlande. Dans un style tout de ressassement et d’amalgame des différents moments d’une intrigue simple mais parfaitement maîtrisée, Anna Burns signe une histoire passionnante, universelle. Milkman ou la lutte pour trouver sa place dans la communauté, trouver les mots pour dire ce qui est tu.


Voir l’article original 823 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s