Le loup d’Hiroshima Yûko Yuzuki

La viduité

Polar efficace sur la vie des yakuzas, leur chasse et leur imitation par un policier un peu trop proche de leurs codes et méthodes. Le loup d’Hiroshima ou la mise en scène, avec d’opportunes ratures, de la fascination. Yûko Yuzuki signe un roman sur la procédure policière, ses lourdeurs et ses arrangements pour plonger dans l’ambivalence morale digne des plus grands romans noirs.


Voir l’article original 365 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s