« À la fleur de l’âge » & « Tehila » de Samuel Joseph Agnon (Gallimard)

Les miscellanées d'Usva

En fouinant dans les entrailles de Wikipédia et en sérendipitant comme un zombie à la recherche de matière littéraire, je suis tombée sur la biographie de Samuel Joseph Agnon, Prix Nobel de littérature en 1966. En lisant les quatrièmes de couverture de deux de ses romans il m’a été purement impossible de ne pas craquer.

Ces deux romans étant très courts, je fais le choix de les regrouper dans un seul article car, pour ne rien gâcher, il ne faut pas que j’en dise trop.

À la fleur de l’âge (1923)

Quatrième de couverture : « La jeune Tirtza a vu sa mère Léa brûler une liasse de lettres, peu de temps avant sa mort, à la fleur de l’âge. Inconsolable, Tirtza cherche à comprendre le destin de sa mère, sa mélancolie, sa mort prématurée, et le mystère des lettres. Elle se tourne alors vers Mintchy, la meilleure amie…

Voir l’article original 1 009 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s