Ma visite à la Librairie L’Asiathèque par un beau jour du nouvel an lunaire.

Collectif polar : chronique de nuit

Ma visite à la Librairie L’Asiathèque par un beau jour du nouvel an lunaire.

par Cécile Pellault

Quoi de mieux pour célébrer le nouvel an lunaire, le 12 février cette année, que d’aller dans une librairie?

Et pas n’importe laquelle celle de L’Asiathèque, 1 rue Deguerry, Paris 11ème !

Celle de la maison d’édition du même nom qui se définit elle-même comme  : « Depuis 1973, L’Asiathèque – Maison des langues du monde a pour objectif de permettre à un large public d’accéder à des ouvrages de référence pour l’apprentissage des langues et pour la connaissance des civilisations d’Asie, du Moyen Orient, d’Europe centrale et orientale, d’Afrique et d’Amérique latine »

Mais surtout aller chercher Formosana, histoires de démocratie à Taïwan. Un recueil qui retrace l’histoire de cette île qui aujourd’hui, tel notre célèbre village gaulois, résiste à son impitoyable et liberticide voisin. Neuf auteurs pour neuf nouvelles…

Voir l’article original 134 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s