Le bonheur est au fond du couloir à gauche, de J. M. Erre

Ce roman de 192 pages a été publié début janvier chez Buchet/Chastel, dans la catégorie Littérature française. Je vous donne ci-dessous mon avis.

Résumé de l’éditeur :

Michel aime Bérénice, la femme de sa vie depuis trois semaines. Mais Bérénice le quitte brutalement un matin, au réveil.

Michel le dépressif, grand consommateur d’anxiolytiques et d’oeuvres de Michel Houellebecq, décide alors de s’atteler au plus grand défi de sa vie : reconquérir l’amour. Ses armes ? Les recettes de bonheur délivrées par la collection d’ouvrages de psychologie positive que lui a laissée Bérénice.

Michel s’est donné douze heures pour devenir enfin heureux et récupérer sa bienaimée. Alors autant le dire tout de suite : c’est pas franchement gagné !

Le bonheur est au fond du couloir à gaucheest le récit drôlement désespéré de la quête du bonheur sur fond de désarroi contemporain, de faillite du modèle occidental, d’épuisement des idéologies…

Voir l’article original 446 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s