Lecture: Brejnev, l’antihéros, Andreï Kozovoï, Perrin, 2021

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Léonid Brejnev est un personnage central de la deuxième partie du XXe siècle. Dans les années 1960 et 1970, il fut l’un des maîtres du monde, incarnation de « l’ogre soviétique ». Son nom même évoquait une forme du mal absolu: le totalitarisme et l’expansionnisme de l’URSS, l’imminence d’une guerre nucléaire. Cette passionnante biographie lève une partie du mystère sur un personnage dont la silhouette a si longtemps hanté les cauchemars des « hommes libres ». A l’heure où de nombreux esprits s’inquiètent d’un renaissance  de tentations totalitaires  sous certaines formes au sein même des nations occidentales, un retour sur ce phénomène et celui qui en fut pendant vingt ans l’expression même, mérite le détour.

Le mot qui s’impose à propos de Léonid Brejnev est celui de médiocrité. Né en 1906 en Ukraine, technicien des équipements agricoles, il fut avant tout un apparatchik du parti communiste auquel il adhéra à la fin des années…

Voir l’article original 733 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s