« Né coupable » de Florence Cadier (Talents hauts, 2020)

Les miscellanées d'Usva

Ce roman pour adolescents explore le racisme aux États-Unis (particulièrement dans le sud) dans les années 1940, la justice expéditive qui y est liée ainsi que l’horreur de la peine de mort. Une fiction inspirée de faits réels qui sensibilisera les lecteurs et lectrices dont les valeurs citoyennes se construisent.

Quatrième de couverture : « Le 23 mars 1944, alors que l’Amérique a le regard tourné vers la fin du conflit en Europe, la ségrégation bat son plein en Caroline du Sud. George Stinney, jeune Afro-Américain de 14 ans, est arrêté pour le meurtre de deux fillettes blanches. Le garçon, qui reconnaît les avoir croisées quelques heures avant leur disparition, est le coupable parfait aux yeux du shérif, des parents des victimes et de toute la société. »

La littérature jeunesse a aussi des choses à apprendre aux adultes, j’en suis convaincue et ce roman me l’a notamment prouvé car…

Voir l’article original 395 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s