Alphabet triestin Samuel Brussel

La viduité

Trieste dans ses textes, ses livres et librairies anciennes, ses restes de récits, ses absences décisives comme celle d’Anita Pitonni, Balzen, Saba… Délicieuse enquête bibliographique, appréhension mélancolique de la magie d’un lieu, bribes d’inédits par lesquelles Samuel Brussell dévoile son territoire si littéraire. Alphabet triestin dans un témoignage éperdu.


Voir l’article original 394 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s