Cancion Eduardo Halfon

La viduité

La mémoire dans toute sa précision incarnée, dans ses drôles d’arrangements aussi et surtout dans l’agencement limpide et amusant dans lequel Eduardo Halfon en restitue livre après livre, avec un grand sourire, les douleurs. Cancion ou l’histoire du bourreau de son grand-père ou comment du Liban ou Japon, en passant bien sûr par le Guatemala, on survit à l’Histoire et à ses silences.


Voir l’article original 506 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s