One Night in Miami, Regina King

Pamolico - critiques romans, cinéma, séries

Quasi huis-clos très théâtral, One Night in Miami s’attarde sur une nuit bien particulière, celle durant laquelle Cassius Clay devient champion du monde de boxe, catégorie poids lourds – nous sommes le 25 février 1964, à Miami. Depuis quelques temps déjà, celui qui se baptisera Mohammed Ali est accompagné dans sa conversion à l’Islam par Malcolm X, son ami de toujours. Ce dernier est ainsi présent dans le public pendant le combat opposant Cassius à Sonny Liston, aux côtés de Sam Cooke, futur auteur de «A Change Is Gonna Come», hymne des droits civiques, et de Jim Brown, membre de la NFL (National Football League) et acteur en devenir. Après la victoire de Cassius, les quatre compères se retrouvent dans une chambre d’hôtel mais ce qui était une fête intimiste devient bientôt une tribune où chacun règle ses comptes … Malcolm joue les trouble-fêtes: musulman, intensément (et…

Voir l’article original 405 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s