Papote d’Auteur : Dany était avec Niko Tackian

Collectif polar : chronique de nuit

Dany : Bonjour Niko, contente de te retrouver et merci de répondre à mes questions …



Alors que Celle qui pleurait sous l’eau entame sa deuxième vie, en poche, tu sors en ce début d’année un nouveau roman Solitudes, un one shot : tu as ressenti le besoin de mettre Tomar au repos ?


Niko Tackian : Oui. Après trois romans dans sa tête, j’avais envie de passer à autre chose, de prendre un bol de liberté neuronal, de m’échapper loin du bitume parisien et des procédures policières. 


Dany : Le froid est souvent présent dans l’univers de tes romans. Tu es rarement au chaud, sauf de mémoire pour La nuit n’est jamais complète ou en 2020 pour Celle qui pleurait sous l’eau. Pourquoi le froid ?


Dany : On a pu suivre sur les réseaux sociaux l’expédition de repérages dans le Vercors : quand tu as commencé ce repérage, tu connaissais déjà l’histoire de Elie ?


Dany : On…

Voir l’article original 823 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s