❤ « Mozart est un joueur de blues » d’Ernest J. Gaines (Liana Levi, 2006)

Les miscellanées d'Usva

Pour mes 30 ans, j’ai choisi 30 livres d’occasion parmi lesquels j’ai donné une belle place à Ernest J. Gaines (1933-2019). Je ne connaissais pas cet auteur du célèbre roman Dites-leur que je suis un homme mais il m’a enchantée avec ce recueil de nouvelles. Son attention aux détails de la vie et à la complexité des sentiments humains m’a impressionnée.

Quatrième de couverture : « Quand le jeune Ernest J. Gaines n’était encore qu’un étudiant prometteur, l’un de ses professeurs l’interpella ainsi : Imagine que tu aies un pistolet sur la tempe et qu’on te pose la question, Pour qui écris-tu ? Sans hésiter Gaines répondit : Eh bien […], je dirais sans doute que j’écris pour les jeunes noirs du Sud, pour qu’ils sachent que leur vie vaut la peine d’inspirer des romans, et peut-être qu’ainsi je pourrai les aider à trouver qui ils sont.Imagine que le…

Voir l’article original 397 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s