Inflorescence Raluca Antonescu

La viduité

La filiation, féminine, par les fleurs, leurs silences et leurs obstinées résistances aux destructions humaines. Dans ce joli roman tout de sensations, de floraisons et de mouvements, Raluca Antonescu décrit quatre femmes égarées dans leur rapport à la terre entre déni, préservation et désir de compensation. Inflorescence où l’invention, pleine de troubles et de gouffres, d’un jardin à soi.


Voir l’article original 847 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s