❤ « Le bouquiniste Mendel » de Stefan Zweig (Sillage, 2013)

Les miscellanées d'Usva

Si on considère que j’aurais pu commencer à découvrir Stefan Zweig à partir de 15 ans, et que j’en ai 30 (bon, dans un mois mais les dés sont jetés), j’ai bien 15 ans de retard de lecture avec cet auteur. En réalité, si je plaisante car je n’aime pas les injonctions littéraires, je dois reconnaître que le fait de ne jamais avoir lu cet auteur est un grand complexe pour moi.

Quatrième de couverture : « Dans la Vienne du début du siècle, il n’est pas un bibliophile qui ne connaisse Jakob Mendel, catalogue vivant de l’ensemble du savoir imprimé. Monomaniaque à la mémoire prodigieuse, affreusement peu doué en affaires, il est affligé d’une boulimie bibliographique qui fait de lui un homme précieux. Perpétuellement installé à la table d’un café du vieux Vienne dont il a fait son quartier général, il délivre ses expertises érudites à tous les amateurs…

Voir l’article original 383 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s