COMMEDIA NOSTRA – Sylvain GILLET

Isabelle-Marie d'Angèle

#chroniquelittéraire #lectures #roman

Résumé

Pour Antoine Aria, vieux tragédien au chômage, la coupe est pleine. Jouer la carotte dans une publicité alimentaire est indigne de lui. Alors, quand on lui propose d’interpréter un ancien chef mafieux pour un cachet à nombreux zéros, il n’hésite pas. Seulement cette fois nous serons sur du live. Les partenaires n’auront que très peu connu le Conservatoire et les flingues seront bien réels. Une réconciliation des branches française et américaine de la «Famille» assez éloignée d’une quelconque distanciation brechtienne, qui pourra s’avérer… plutôt dangereuse.

Mon avis

De prime abord, je tiens à remercier Sylvain Gillet pour m’avoir proposé son roman. Ensuite, sa plume gouailleuse et comique à souhait m’a plu de bout en bout.

« Il doit se reprendre et se concentrer davantage. Tel un kilo de tomates désireux d’apporter goût et saveur à un plat de spaghettis, il se concentre donc ».

« Si une mouche tombe…

Voir l’article original 384 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s