Seoul Copycat de Lee Jong-Kwan

Collectif polar : chronique de nuit

Le livre : Seoul Copycat de Lee Jong-Kwann. Paru le 8 octobre 2020 aux Éditions Matin Calme. 18,90 € ; (253 pages) ; 15 x 22 cm. Traduit du coréen par Koo Moduk et Claude Murcia.

4ème de couverture :

Un homme se réveille à l’hôpital. Il a perdu la vue ainsi que la mémoire. Il serait inspecteur de police. Il aurait traqué un copycat, un criminel qui aurait reproduit les crimes perpétrés par d’autres. Depuis son lit, enfermé dans son monde, l’homme tente de reprendre son enquête avec l’aide d’un collègue.

Mais celui qui ne voit plus et qui ne se souvient plus, comment trouvera-t-il son chemin ? Est-il seulement sûr de ceux qui le guident ? Et au fond, lui-même sait-il qui il est ? Quelque part, l’araignée a tissé sa toile et elle attend sa proie.

L’auteur : Discret, presque secret, l’auteur ne laisse guère filtrer d’informations sur lui-même. Nous savons tout juste…

Voir l’article original 481 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s