The Queen’s Gambit (Le jeu de la dame), Scott Franck

Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Adaptée d’un roman de Walter Trevis par Scott Frank et Allan Scott, la série The Queen’s Gambit (Le jeu de la dame) met en scène une joueuse d’échecs hors-pair. Beth Harmon est orpheline et quand le spectateur fait sa connaissance : elle vient de perdre sa mère dans des circonstances étonnantes qu’elle ne comprendra jamais vraiment. Déposée par une assistance sociale dans un pensionnat où une vingtaine d’enfants et d’adolescentes cohabitent, la fillette se lie d’amitié avec Jolene puis avec l’homme à tout faire, croisé lorsqu’elle va taper les brosses à craies dans le sous-sol. Fascinée par le jeu auquel il s’adonne en solitaire, elle l’observe et insiste tant qu’il finit par céder et l’initie aux échecs. Rapidement, l’élève dépassera son professeur, seule figure paternelle qu’elle connaîtra jamais, et c’est le début de la vocation de Beth qui, de fil en aiguilles, accèdera aux plus hautes…

Voir l’article original 385 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s