Ving-trois prostituées – Brown

Alors, pour vous parler de ce livre, je vais prendre de sacrément drôles de pincettes !

Chester Brown, Ving-trois prostituées, éditions Cornélius, 2011, 280 pages.

Je vais commencé par les sujets qui fâchent, comme ça on s’en débarrasse. L’auteur est bien évidemment contre la pénalisation de la prostitution, il ne parle que des règles canadiennes car c’est là qu’il vit et que ce récit autobiographique prend place. La portée politique du sujet n’est pas ce qui m’intéresse ici, d’autant plus que je ne suis pas d’accord avec certains de ses arguments. Disons que je suis loin d’avoir un avis arrêté sur le sujet. Et en ouvrant ce livre je ne voulais pas obtenir un avis arrêté à la fin de ma lecture.

Non, ce que je cherchais, je l’ai eu et ça m’a beaucoup plu. Je voulais comprendre ce monde, les émotions. Je n’ai personnellement jamais pratiqué le sexe…

Voir l’article original 574 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s