La fiancée gitane de Carmen Mola

Collectif polar : chronique de nuit

le livre : La fiancée gitane de Carmen Mola. Traduit de l’espagnol par Anne Proenza. Paru le 6 février 2019 chez Actes Sud dans la collection Actes Noirs. 23€. (359 p.) ; 24 x 15 cm

4e de couv :

Quand elle rentre à l’aube, fourbue, éméchée, la voix éraillée par sa nuit dans les bars de karaoké, dévastée par la tristesse de la chair assouvie furtivement avec des inconnus, Elena Blanco a un rituel : examiner pendant des heures les images d’une caméra de surveillance placée devant la porte cochère de son immeuble. Qui craint-elle de voir ? Ou, plutôt, qui plus que tout au monde voudrait-elle voir ?

Une affaire non résolue pour cette enquêtrice hors pair, la seule dans sa carrière. Mais c’est bien plus qu’une affaire, c’est un drame personnel qui a brisé sa vie et qui hante chaque seconde de son existence.

Pour l’heure, il…

Voir l’article original 1 020 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s