Le poids du monde, David Joy

Collectif polar : chronique de nuit

le livre : Le poids du monde de David Joy. traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Fabrice Pointeau. Paru le 30 août 2018 chez Sonatine. 21€. (309 p.) ; 20 x 14 cm. Réédité en poche chez 10/18 le le 4 juillet 2019, 7€80. (308 p.) ; 18 x 11 cm. 

4e de couv :

Après avoir quitté l’armée et l’horreur des champs de bataille du Moyen-Orient, Thad Broom revient dans son village natal des Appalaches. Il s’installe dans sa vieille caravane près de la maison de sa mère, April, qui lutte contre de vieux démons. Là, il renoue avec son meilleur ami, Aiden McCall. Après la mort accidentelle de leur dealer, Thad et Aiden se retrouvent soudain avec une quantité de drogue et d’argent inespérée. Cadeau de Dieu ou du diable ?

Après Là où les lumières se perdent, unanimement salué par la critique, David Joy nous livre un nouveau…

Voir l’article original 1 191 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s