Les nuages Juan José Saer

La viduité

Voyage dans les confins de la folie et de la raison, dans l’effacement entre l’intérieur et l’extérieur que serait un paysage mental, sagace et rieuse exploration du langage et de sa capacité à délirer, à littéralement sortir du chemin. Les nuages, pastiche du récit de voyage, du roman scientifique est surtout le délire accepté de notre rapport au monde.


Voir l’article original 1 115 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s