La mesure de la joie en centimètres Arno Calleja

La viduité

L’écriture comme contamination, hallucination « mystique » d’une fuite ascendante, image de cette absurdité où se confondent nos vies. Bref roman où une syntaxe décalée, des phrases qui débordent leur cadre, La mesure de la joie en centimètres raconte l’histoire d’une inondation, d’une retrouvaille, par-delà la folie, avec soi. Arno Calleja parvient à donner à son récit de jolies interprétations multiples.


Voir l’article original 527 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s