Rachel et les siens, Metin Arditi

Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Ce roman, c’est celui de Rachel, de Rachel et des siens. Elle a douze ans quand s’ouvre le livre et elle est née en Palestine, lorsque Juifs, Chrétiens et Musulmans vivaient côte à côte. En 1918 et comme depuis sa naissance, elle habite à Jaffa avec sa mère et son père, et une famille arabe avec un enfant, Mounir, son frère de lait. Mais nous sommes à la fin de la première guerre mondiale et des ashkénazes commencent à arriver d’Europe de l’Est, fuyant les pogroms, espérant une vie meilleure pour le peuple élu. Ils ne se doutent pas qu’ils ne feront qu’accélérer l’inévitable conflit qui s’ensuivra, années de sang et de douleur, de fractures irrémédiables en lieu et place du lait et du miel promis.

Metin Arditi, auteur d’origine turque séfarade, puise dans ses racines et évoque une cause qui lui tient à cœur. Il retrace…

Voir l’article original 204 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s