Le Plongeur – Larue

J’ai été époustouflée par cette lecture qui coule à toute vitesse, comme un torrent. Dans l’humour et l’intelligence, comme son titre à double sens : une plongée dans l’addiction au jeu ou… Faire la plonge, tout simplement. Se noyer dans l’eau de vaisselle sale pour ne pas se noyer sous les dettes…
Livre lu dans le cadre du Challenge de Madame Lit : lire un livre récompensé par le Prix Senghor du 1er roman francophone et francophile.

Stéphane Larue, Le Plongeur, Points, 2017, 475 pages.

Tout d’abord, c’est un livre qui m’a fait pensé à la Beat Génération, pas dans le côté Hobo mais dans le côté brut de décoffrage de la parole et dans la mise en scène de la descente aux enfers menée par les drogues. J’y ai trouvé cette même saveur de langue rêche et rappeuse dont on se délecte en lisant Trainspotting

Voir l’article original 693 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s