Retour à Martha’s Vineyard, Richard Russo

Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Dans Retour à Martha’s Vineyard, Richard Russo raconte la fin d’une époque et le début d’une autre, une page sur le point de se fermer après quarante ans de béance. Dans un roman typiquement américain, il revient sur les années de fac de trois amis, hantées par la menace de la conscription. Lincoln, Teddy et Mickey sont alors toujours accompagnés de Jacy – la fille de la bande, à l’image de la narratrice des kilomètres à la ronde. Sauf que Jacy a disparu lors de leur dernier week-end ensemble, juste après la remise des diplômes en 1971, celui qui anticipait l’éloignement vers d’autres horizons, la séparation des chemins. Les trois garçons ont gardé contact, de loin en loin, jusqu’à se retrouver à soixante-six ans sur cette même île, dans cette même maison où ils ont vu Jacy pour la dernière fois, sans savoir qu’elle disparaîtrait à jamais.

Voir l’article original 303 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s