Meurtre au Nightwood bar de Katherine V. Forrest

Collectif polar : chronique de nuit

Le livre : Meurtre au Nightwood bar de Katherine V. Forrest. Traduit de l’américain par Christian Bordeleau. Paru le 21 février 2001. 15€ . (190 p.) ; 15 x 22 cm

4e de couv :

Un ange est mort. C’est du moins ce que pense Kate Delafield détective du LAPD, en découvrant le corps de Dory Quillin sur le parking du Nightwood Bar, un établissement lesbien de Los Angeles.
Mais la jeune fille au visage innocent n’était peut-être pas si pure. Drogue, prostitution, troubles de la personnalité semblaient aussi faire partie de sa vie.
Pour débusquer son assassin, la détective devra fouiller dans le passé de Dory et affronter son entourage.
Pour cela, elle ne pourra compter sur personne : ni sur les parents de la victime, qui l’ont rejetée depuis longtemps, ni sur les habituées du Nightwood Bar, pour qui la police symbolise l’oppression machiste.
Seule, l’énigmatique et troublante Andrea…

Voir l’article original 994 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s